Home / Actualité / Procès 28 Septembre 2009 / Toumba à la barre, charge son ancien patron: “Dadis était incontrôlable”

Toumba à la barre, charge son ancien patron: “Dadis était incontrôlable”

A la barre du tribunal criminel de Dixinn ce lundi 24 Octobre 2022, délocalisé à la cour d’appel de Conakry, Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, n’a pas fait dans le langue de bois. L’officier a gravement chargé son ancien patron, Moussa Dadis Camara.

Devant les magistrats, l’accusé a fait plusieurs révélations sur l’ancien président de la Transition guinéenne, dont il était aide de camp à l’époque des faits. Il a juré que dans la matinée du 28 septembre 2009, le capitaine Moussa Dadis Camara était incontrôlable.

“Le 28 septembre matin, Marcel m’a appelé pour me dire que le président Dadis m’appelle. Je viens, le président Dadis était dans la chambre avec ses hommes, ses amis et ses proches. Marcel était là-bas. Georges était là-bas, Makambo était là-bas. Si je mens sur le président, que Dieu ne me pardonne pas. Le président, quand je venais, il disait ceci : le pouvoir est dans la rue, il faut les mater, ils vont le regretter. Les trois expressions demandez lui s’il n’a pas dit. Si Marcel est sincère, il va le dire. Mais, l’état d’âme du président Dadis ce jour, l’état dans lequel il était, personne ne pouvait le contrôler. Il cherchait à s’habiller pour partir. Dès que je suis rentré dans la salle, j’ai entendu ces mots. J’ai dit, non ! Tu ne sors pas, je ne sors pas. Ceux qui disent que moi j’ai trahi le président Dadis, ils n’ont qu’à répéter ça ici s’ils sont sincères. J’ai dit au président non, vous ne sortez pas, je ne sors pas. Laissez la police et la gendarmerie s’en charger, à hautes voix. Il n’écoute pas. Il était en train de chercher la tenue, il n’écoutait pas. Je suis ressorti. Au salon, moi, je commande le salon, j’ai rencontré le commandant du salon, Capitaine Mohamed Condé. Je lui ai dit, si tu le laisses sortir tu vas me connaître. Je suis ressorti encore pour partir à la maison. Je suis parti m’asseoir là-bas. Quelques temps, j’entends la voix de Marcel dehors : « mon commandant ». Je n’ai pas répondu, j’étais dans la maison. Cécé Haba, je sais il était avec moi, il m’espionnait. Il avait la clé de mon bureau. Il montait et descendait avec moi. Je sais que c’est quelqu’un qui dit la vérité à Dadis. Mais, ce jour, Cécé n’était pas avec moi ”, a révélé Aboubacar Toumba Diakité.

A suivre…

Madiou

Ceci pourrait vous interesser

Ligue 1 Guicopres : La Fondation KPC pour l’Humanitaire signe une convention avec BECA Prod pour la diffusion du championnat guinéen

Ce vendredi 24 Novembre 2022, dans les locaux du stade Petit Sory de Nongo, s’est ...