Home / Actualité / Politique / Alexandre Bregadzé : nouvelle mission économique ou politique en Guinée ?

Alexandre Bregadzé : nouvelle mission économique ou politique en Guinée ?

L’ancien ambassadeur de Russie en Guinée a signé son come-back dans le pays que dirige Alpha Condé. Alexandre Bregadzé, celui qui avait jeté un pavé dans la mare en se prononçant, au nom de tous les diplomates accrédités en Guinée, sur une prolongation du mandat du président Alpha Condé contrairement aux prescriptions de la Constitution guinéenne, le mercredi 09 janvier 2018, à l’occasion de la cérémonie officielle de présentation des vœux pour la nouvelle année au chef de l’Etat, est de retour à Conakry, puisque bombardé directeur général de la société Rusal. Depuis l’annonce de son arrivée, les guinéens s’interrogent sur l’objectif réel de sa venue. Si les uns évoquent une mission économique, d’autres parlent d’un soutien politique du président Alpha Condé.

« À quoi ça sert une alternance si tout va bien ? C’est la culture de ‘’c’est notre tour’’, c’est forcément notre tour, qui crée des problèmes… Rien n’est statique… Même dans la Bible, il y a eu l’ancien testament et ensuite le nouveau testament », avait dit le doyen et porte parole des ambassadeurs accrédités en Guinée au Palais Sékhoutouréya.

Sauf que les propos de l’ancien diplomate russe, avait suscité de vives réactions, notamment au sein de la classe politique de l’opposition et de la société civile guinéenne.

Désormais, l’ancien représentant de Vladmir Poutine en Guinée est le Directeur Général de la société ‘’Rusal’’  dans le pays d’Alpha Condé.

Ce retour d’Alexandre Bregadzé en Guinée, intervient à un moment où le débat sur une nouvelle constitution fait rage dans le pays. Si les partisans d’Alpha Condé souhaitent offrir un mandat de plus à leur champion, le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) constitué à l’image des forces vives de 2006, promet de barrer la route à toute velléité voulant éterniser l’actuel président guinéen au pouvoir.

En Guinée, sur le terrain, le chef de l’Etat actuel de la Guinée n’a visiblement besoin de soutien que pour ses velléités de rester au pouvoir après son deuxième et dernier mandat constitutionnel, en 2020.

Si le président guinéen n’a toujours pas officiellement annoncé sa volonté de rester au pouvoir après son dernier mandat constitutionnel, il a tout de même laissé apparaître plusieurs signes allant dans ce sens. Tout d’abord, la question lui a été posée à plusieurs reprises par des journalistes et Alpha Condé a toujours la même réponse : le peuple décidera le moment venu. Récemment avec nos confrères Sénégalais, il a laissé entendre ceci : « S’il y a nouvelle constitution, il y a forcement troisième mandat ».

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: Plusieurs détenus proches de Cellou Dalein, testés positifs au Covid-19

C’est une information de dernière minute. Des détenus politiques, proches de Cellou Dalein Diallo ont ...