Home / Actualité / COCAN2025 / CAN 2025 en Guinée : à Kindia, le ministre Bantama met en place un COCAN local…

CAN 2025 en Guinée : à Kindia, le ministre Bantama met en place un COCAN local…

En Séjour de travail dans la région de Kindia depuis 24h, le ministre d’État, ministre en charge des Sports, -qui revient directement de Boké-, a mis en place ce lundi 22 mars 2021, le comité local d’organisation de la coupe d’Afrique des Nations 2025. C’était à la suite d’une rencontre que Sanoussy Bantama Sow a eu avec les autorités préfectorales et régionales.

Dans le cadre de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2025) en Guinée, le ministre d’Etat, en charge des Sports, a d’abord visité certains sites retenus pour abriter cette compétition. Dans le programme du COCAN, Kindia aura trois sites : un stade de la compétition et deux villages CAN pour accueillir les joueurs qui viendront mouiller leurs maillots.

Après avoir mis en place donc le comité local de l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, le ministre Sanoussy Bantama Sow s’est confié à la presse. Il a ainsi motivé l’objet de sa visite.

« En ma qualité de président du COCAN, -que la Guinée doit organiser en 2025-, nous sommes à Kindia pour visiter les sites retenus et voir est ce que ces sites remplissent les critères que la CAF demandent. En outre, installer le comité local (comité d’organisation de la coupe d’Afrique des Nations 2025). Donc hier dimanche, nous avions eu l’opportunité de visiter tous les sites. Et aujourd’hui, nous allons visiter le dernier qui doit abriter l’un des villages parceque Kindia, doit avoir deux villages », a déclaré Sanoussy Bantama Sow.

Courant son séjour dans la ville des agrumes, le ministre a fait un constat: Si au stade Hadja M’mah Camara, dans la sous-préfecture de Friguiagbé tout est normal, ce n’est point le cas au stade de Khaliakhory. A ce niveau, des citoyens ont illégalement occupé une partie de ce site octroyé au COCAN par les autochtones, pour la réalisation d’infrastructures sportives.

« Effectivement les autochtones avaient offert 8 hectares au ministère en charge des sports qui réalisait le stade régional de Kindia d’alors, hier, nous avons constaté qu’il y avait trois hectares qui n’étaient pas dans la clôture qui est en train d’être érigée. Nous avons donné des consignes fermes pour que les 8 hectares se retrouvent dans le portefeuille du Ministère en charge des sports. Les citoyens doivent savoir que quand tu veux réaliser une maison, il faut éviter d’acheter n’importe où. Si un domaine appartient à l’Etat, tu l’achètes, tôt ou tard, ce domaine reviendra un jour à l’Etat. Mais je pense que nous nous sommes entendus avec Madame la gouverneure qui est d’ailleurs la présidente du comité local installé et le représentant de l’habitat qui est membre de ce comité local et les services de sécurité qui sont représentés dans le comité local », a averti le président du COCAN.

Dans cette affaire, précise le ministre des sports, « le problème ne sera pas compliqué. Nous avons des gens qui gèrent ce secteur et j’espère que  la solution sera trouvée ».

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: RSF dénonce le maintien en détention “incompréhensible” d’un journaliste

Après plus d’un mois de détention arbitraire et alors qu’une simple amende a été requise ...