Home / Actualité / Politique / Cellou Dalein Diallo, sois un homme entier ! (Par Lansana Komara)

Cellou Dalein Diallo, sois un homme entier ! (Par Lansana Komara)

Il m’a été donné de lire dans les colonnes de la presse locale des propos très graves et incendiaires attribués à Cellou Dalein DIALLO, arguant que : « Alpha CONDE n’est pas un homme de réconciliation, c’est un homme de conflit et de désordre… » ils sont de toute évidence, de nature à envenimer et enliser cet élan de décrispation de la situation sociopolitique marqué par la volonté toujours affichée du Président Professeur Alpha CONDE, à maintenir un climat empreint de paix, de tranquillité et de cohésion sociale.

En effet, cette sortie encore inopportune mérite d’être flétrie et ce, en ma qualité de membre du Bureau Politique National (BPN) du RPG Arc-en-ciel et toujours associé aux nombreuses initiatives et processus du dialogue politique en Guinée, je m’en indigne et invite mon frère Cellou Dalein à s’inscrire dans la construction d’une Guinée unie et plus forte. C’est aussi, le lieu solennel d’attirer son attention sur certains faits tous d’autant historiques l’un que l’autre, à savoir :

Le recours et l’usage quasi exclusif aux vertus du dialogue pour aplanir les points de divergences sur plusieurs questions d’ordre électoral qui ont été soldées par des concessions non les moindres que sont : le vote des guinéens vivant à l’étranger pendant les législatives (scrutin national) ; le refus d’un nouveau recensement électoral par le maintien et la révision continue du fichier père controversé légué par la SAGEM… ;

La prise en compte des observations faites par la communauté internationale (UE, Francophonie, CEDEAO et UA) suite à vos sempiternelles contestations sur certains aspects de notre processus électoral et qui ont malheureusement abouti à la difficile mise à l’écart ou exclusion, d’un nombre important (plus de deux millions cinq cent mille (2 500 000)) de nos compatriotes dans l’expression du suffrage universel en mars 2020, lors du double scrutin référendaire et législatif pour ne citer que ceux-là.

Qu’as-tu à gagner dans ces incessantes confrontations avec son lot de désolation, de destruction et pertes en tout genre ?

N’y a-t-il pas un temps pour se guerroyer et un autre pour se mettre à table pour la concertation et le dialogue afin d’aboutir à des solutions négociées ?

À l’issue de ce chaos qu’a frôlé notre pays par les velléités subversives et anarchistes injustement imposées par le FNDC au résilient peuple de Guinée, à quoi doit-on désormais nous attendre de cette alliance électorale muée en coalition politique après l’échec cinglant de prise du pouvoir par la force par Cellou et ses compagnons d’infortune dont beaucoup sont au grand bonheur des démocrates guinéens, hors d’état de nuire ?

Pendant que plusieurs patriotes peinent à récupérer leur esprit violemment secoué par l’éhonté forfait (premier du genre dans l’histoire politique guinéenne)perpétré par son auto proclamation avant même les opérations de dépouillement du vote de la présidentielle du 18 octobre 2020, voilà qu’il nous sort d’autres énormités contre l’élu du peuple !

Bref ! sommes-nous pas aujourd’hui contraint d’accepter qu’à jamais cet homme reste cet étalon infécond de mauvais aloi duquel plus rien ne pourrait être tiré ?

Il me revient ici, de rappeler à mon frère Cellou et à sonéquipe,qu’en 2010, le projet de société du candidat Professeur Alpha CONDE, sur la base duquel le vaillant peuple de Guinée lui a confié ses destinées,avait pour préalable :LA RECONSTRUCTION ET LA CONSOLIDATION DE L’UNITÉ NATIONALE. Jusqu’à date, cette réalité est demeurée une constante dans tous ses actes. Il est évident que dans un contexte marqué par un ostracisme jamais exacerbé par certaines élites à court d’arguments et ne possédant que pour seul atout : LA VICTIMISATION, contre un homme attaché à la paix, qu’on se heurtasse à quelques difficultés alimentées par la culture de la haine, favorisée par l’attisement de certains instincts grégaires d’une communauté prise en otage dans le piège du mensonge. Ce masque mensonger qu’on a toujours voulu faire porter à cet homme épris d’amour et de considérations pour ses concitoyens qu’est le Président Professeur Alpha CONDE, tombera !

La réconciliation nationale comme la démocratie, ne saurait être l’apanage d’un seul. C’est pourquoi koto Cellou, je t’invite à comprendre cette belle assertion de l’ancien Président du Nigeria, Olusegun Obasanjo, lorsqu’il disait volontiers que : «  la démocratie est comme la danse du Tango, elle ne se danse jamais seul ! », encore faut-il que tu sois à la hauteur du maestria de ton partenaire ! Mais lorsque notre ancrage démocratique se trouve heurté et souffre de l’écart énorme des niveaux de culture démocratique entre mouvance et opposition de circonstance (ou par défaut pour ne pas dire accidentelle) on ne peut que souffrir de vivre ce qu’on connaît aujourd’hui en Guinée !

Est-ce le jour de la chasse, qu’il faut dresser son chien de chasse ? le malheur de la Guinée actuelle, est juste ce désarroi collectif d’avoir une opposition aussi controversée politiquement face un « As politique» qu’est le PRAC (qui continue non seulement à faire des émules en Afrique et qui reste l’un des hommes d’États, adulé et respecté partout dans le monde entier) !

Pour finir, il me sied de te rappeler mon frère Cellou, que lorsqu’on a de la haine fut-elle contre une communauté ou région, on ne la comble pas de bienfaits comme l’a si bien fait le Président Alpha CONDE,  par les innombrables réalisations d’infrastructures collectives au biais de l’ANAFIC et autres structures. La sagesse aurait été mon cher frère, de songer à demander d’abord dans ton propre village, qu’est ce qui a été fait, depuis l’accession du PRAC pour ta collectivité territoriale d’origine, des éclairages publics aux multiples réalisations faites et en cours.

Sous d’autres cieux et autres périodes, mon frère Cellou, pour tes multiples actes de séditions ayant atteint le summum avec ta puérile auto proclamation comme Président de la République, tu sais qu’aurait été ton sort aujourd’hui !Mais nous sommes obligés de continuer à payer le prix cher de notre attachement à l’ancrage et à la culture démocratique car nous savons d’où nous venons et jusqu’où nous souhaitons hisser ce pays qui a tant souffert du manquement aux plus grands rendez-vous avec son histoire et son destin.

Enfin, je t’invite à l’avenir, à plus de retenue et à la modération, car la violence qu’elle soit verbale ou dans les actes que tu poses toujours n’a jamais fait d’un politique, un grand homme de l’histoire ou simplement un homme entier !

Conakry, le 26 juillet 2021

Pr Lansana KOMARA,

SECRETAIRE ADMINISTRATIF,

MEMBRE BPN RPG ARC-EN-CIEL

Ceci pourrait vous interesser

Guinée : la junte poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins

La junte au pouvoir en Guinée poursuit la réouverture des frontières avec les pays voisins. ...