Home / Actualité / COCAN2025 / Guinée/CAN 2025 : après Boké, Boffa, Bantama, patron du Cocan, pose ses ‘’valises’’ à Kindia…

Guinée/CAN 2025 : après Boké, Boffa, Bantama, patron du Cocan, pose ses ‘’valises’’ à Kindia…

Après Boké et Boffa où il a effectué une visite de terrain de deux jours dans le cadre de la construction d’infrastructures sportives et autres relevant des domaines du développement pour la Coupe d’Afrique des nations prévue en Guinée en 2025, le ministre d’Etat, ministre des Sports est arrivé dans la région de Kindia ce dimanche 21 mars 2021.

En compagnie de sa délégation dont plusieurs cadres du Comité d’Organisation de la Coupe d’Afrique des Nations 2025, Sanoussy Bantama Sow a été accueilli par les autorités régionales et préfectorales, avant de scionner les sites devant abriter cette prestigieuse compétition footballistique à Kindia.

Dans la ville des agrumes, le président du COCAN 2025 et sa suite ont effectué une visite de terrain dimanche. Au cœur de cette ambitieuse démarche, la récupération et la sécurisation des espaces réservés à la construction d’infrastructures sportives. Le constat était du moins satisfaisant au centre-ville de Kindia, précisément au stade Hadja M’Mah Camara.

Par contre, dans la sous-préfecture de Damakhania, le ministre Sanoussy Bantama Sow et sa suite ont dû constater un fait non pas le moindre. Dans ce site retenu pour la réalisation du premier village CAN, plus de 3 hectares d’espaces appartenant à l’Etat et prévus pour la construction des infrastructures sportives, sont illégalement occupés. Une situation qui irrata le patron du COCAN 2025.

« Tous ceux qui ont occupé les espaces du Ministère des sports, vont les rendre parce qu’ils appartiennent à l’État. Sur la question, il n’y aura pas de débat », a-t-il prévenu d’un ton ferme, avant d’ajouter qu’une discussion avec les autorités de Kindia, aboutira au choix du site qui abritera le second village CAN, après celui de Damakhania.

Dans ce projet, faut-il le rappeler, six régions du pays ont été confirmées pour recevoir les infrastructures de la CAN 2025. Parmi les retenus, figurent entre autres, Conakry, Kindia, Boké, Labé, Kankan et N’zérékoré, qui sont les principales villes du pays. Dans chacune de ses villes, un stade et deux villages CAN doivent être construits.

« Le site de Friguiagbé est retenu pour la construction du stade où se joueront les matchs programmés pour la compétition », a annoncé Sanoussy Bantama Sow.

Dans les jours à venir, selon le président du COCAN 2025, une vaste opération de récupération et de sécurisation des sites illégalement occupés, sera lancée à Boké, Kindia et à Labé. Les sites de Kankan et N’Zérékoré n’échapperont pas à la règle prévient le ministre d’Etat, ministre des Sports.

« Nous allons donc rapidement les sécuriser, parce qu’en Guinée, dès que vous laissez une chose qui appartient à l’Etat, les gens s’en accaparent », a-t-il déclaré.

Ce lundi 22 mars 2021, (voir l’image ci-haut) une rencontre a eu lieu dans ce cadre entre la délégation du Comité d’Organisation de la coupe d’Afrique des Nations 2025 et les autorités régionales et préfectorales.

A suivre…

Reveilguinee.info

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: RSF dénonce le maintien en détention “incompréhensible” d’un journaliste

Après plus d’un mois de détention arbitraire et alors qu’une simple amende a été requise ...