Home / Actualité / Echos de nos régions / Guinée : l’ONG AGIR pour le développement s’engage pour une présidentielle apaisée

Guinée : l’ONG AGIR pour le développement s’engage pour une présidentielle apaisée

En conférence de presse ce mercredi 05 Août 2020, l’ONG AGIR pour le développement, a officiellement lancé sa campagne nationale d’information et d’éducation électorales pour la tenue de la présidentielle du 18 octobre prochain très apaisée. Les acteurs qui composent cette entité ont exprimé le motif de leur démarche en prélude de cette joute électorale majeure pour la Guinée dont les conditions d’organisation divisent déjà la classe politique (opposition et mouvance) à la maison commune des journalistes. C’était en présence d’un reporter de Reveilguinee.info.

Cette conférence de presse qui s’est tenue en présence du Porte-parole de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), en l’occurrence Mamadi 3 Kaba, a été sanctionnée par une déclaration. Déclaration dans laquelle, le Directeur Exécutif de l’AGIR pour le développement a indiqué que le but de leur structure vise à contribuer activement et positivement à la tenue d’une élection présidentielle apaisée sans violence.

Alors que les périodes pré-électorales et post-électorales en Afrique continuent d’être caractérisées par des tensions, des luttes et des conflits antagonistes, la Guinée n’en demeure pas moins prévient l’activiste de la Société Civile guinéenne. Donc, estime Ibrahima Kalil Soniké Diané, traiter les sources potentielles de conflit reste une priorité majeure avant le prochain cycle d’élections à haut enjeu en Guinée (18 octobre 2020).

C’est pourquoi, ajoute le Directeur Exécutif de l’ONG, il est impératif de baliser la sociologie politique par un spectre d’actions surtout citoyennes (sensibilisation et information à outrance de la population, des acteurs politiques) afin de vivre harmonieusement dans notre pays.

«L’Etat doit adopter des dispositions politiques et institutionnelles nécessaires pour garantir la réalisation progressive et pour la consolidation des objectifs démocratiques, y compris à l’institution d’un mécanisme neutre impartial ou équilibré d’administration des élections. Aux partis politiques, l’élégance démocratique doit être le leitmotiv lors de la campagne présidentielle. A la CENI aussi, de mettre les bouchers doubles pour une réussite idéale de l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. Nous demandons aux commissaires de la CENI, d’être des commissaires de la République et non des partis politiques. Car leur rôle est un gage pour une élection présidentielle apaisée », a d’entrée lancé l’activiste de la société civile, Ibrahima Kalil Soniké Diané.

Et d’enchainer : « Voilà pourquoi, AGIR pour le développement œuvre pour une élection sans violence. Et la seule arme de ce processus, est le bulletin de vote. A partir d’aujourd’hui, nous lançons la campagne Voix Citoyenne sur les thèmes suivants : Campagne Nationale d’information et d’éducation électorales pour élection présidentielle apaisée », ajoute le conférencier.

De son coté, Mamadi 3 Kaba a d’abord salué la mise en place de cette initiative avant d’assurer que cela va contribuer à accompagner les actions de sensibilisation de la CENI dans leur cadre de la nécessité d’une élection apaisée. Le porte-parole de l’institution électorale n’a pas manqué d’exhiber leur soutien à ce genre d’action d’envergure citoyenne.

« La CENI à elle seule ne saurait atteindre cet objectif. Il faut qu’elle soit accompagnée, il faut qu’elle soit soutenue, il faut qu’elle ait l’apport de toutes les structures surtout de la société civile. Et cette organisation, c’est ce bel exemple qu’elle vient de donner. Un bel exemple pour aller sensibiliser nos concitoyens, donner l’éducation civique qu’il faut à nos concitoyens, les informer sur la nécessité d’une élection apaisée. En ce moment précis, je suis en obligation de réitérer la satisfaction de toute l’institution en charge des élections et de référendum en Guinée » a-t-il discouru pour sa part.

Dans ses activités, l’ONG AGIR pour le développement envisage de procéder à une campagne de communication et de sensibilisation, des rencontres citoyennes, la promotion des discours responsables et apaisés avant, pendant et après l’élection présidentielle, et enfin, à une surveillance et contribuer à une réduction des violences en périodes électorales.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

Quand le FNDC, joue avec le peuple !

Le FNDC ou ce qu’il en reste, puisqu’il ne semble pas se rendre compte qu’il ...