Home / Actualité / Nouveau Gouvernement / Nouveau gouvernement: les souhaits de la présidente de la NGP

Nouveau gouvernement: les souhaits de la présidente de la NGP

Le Président de la République a renouvellé sa confiance à son premier ministre Monsieur Ibrahima Kassory Fofana. Que le premier ministre reçoive mes encouragements et ceux de la NGP. Nous lui souhaitons toutes les chances de réussite dans sa nouvelle mission . L’engagement du Président de la République de gouverner autrement le pays devait être traduit en actes concrets . Autrement , la gouvernance du pays doit permettre aux Guinéens de vivre mieux .

Le nouveau gouvernement doit donc être composé de personnes compétentes d’horizons différents. Les missions et responsabilités de chaque ministre devront être clairement définies pour éviter les enchevêtrements de pouvoir. Le prochain gouvernement doit réserver une part belle aux jeunes et surtout aux femmes. Ils devront occuper des fonctions de plus en plus grandes.

Gouverner autrement voudra dire que la richesse à créer doit être profitable à tous . Cela signifie que la corruption doit être révelée et combattue car elle empêche de lever les ressources internes nécessaires à l’ambition du développement du pays et sape les efforts du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et dans l’élévation du niveau de bien-être de la population.

Le modèle productif guinéen ne favorise pas la croissance inclusive, Le secteur minier et celui tertiaire sont les plus dominants et prépondérants. Le premier n’a pas de lien réel avec les autres secteurs de l’économie. Le second ne créé pas de valeur ajoutée véritable. Les piliers de notre croissance économique doivent être revus. Notre économie doit être diversifiée pour la rendre moins vulnérable aux chocs exogènes. La croissance économique doit permettre la création de millions d’emplois et de lutter contre la pauvreté. Le premier ministre et son prochain gouvernement doivent s’y mettre.

Gouverner autrement signifie que le premier ministre accepte d’engager un dialogue franc, sincère avec l’opposition afin de poser les bases de la stabilité politique sans laquelle aucun progrès ne saurait jaillir.

Le prochain gouvernement doit être un gouvernement d’ouverture et le Premier Ministre doit être celui qui initie le dialogue fructueux avec les composantes sociales et politiques de la nation pour anticiper la survénue des crises comme l’exige la constitution.

Pendant les dix dernières années, le système éducatif n’a pas été autant réformé même si les enseignants ont connu des améliorations substantielles de leurs conditions salariales . Plusieurs localités sont encore dépourvues d’écoles, les conditions d’évaluation ne permettent pas l’excellence et l’atteinte des objectifs pédagogiques. L’école n’est plus un ascenseur social. Il accentue les inégalités entre riches et pauvres et entre Conakry et les autres villes. Gouverner autrement doit permettre la réforme de l’école guinéenne pour qu’elle élève chaque fils et fille au rang de citoyen.

Le système de santé est encore inaccessible. La couverture médicale n’est pas encore une réalité. Les Guinéens ont besoin d’accéder à un système de santé efficace reposant sur la solidarité et protégeant les plus faibles et démunis. Il est triste de voir des Guinéens demander de l’aide dans les radios et à la télévision , sur les réseaux sociaux pour se soigner de certaines maladies faute de moyens. La lutte contre la pauvreté ne sera pas efficace si les plus vulnérables ne peuvent pas accéder aux soins de santé. Gouverner autrement doit en tenir compte.

Gouverner autrement signifie que l’injustice doit être combattue , que la loi doit s’appliquer à tous dans sa rigueur . Aussi que l’impunité doit être combattue sous toutes ses formes .

Les défis sont immenses. ” Gouverner autrement ” est une promesse présidentielle qui doit devenir un engagement, une réalité.

J’espère que notre compréhension du concept “Gouverner autrement ” coïncidera avec celle du prochain gouvernement pour le bonheur du peuple de Guinée.

 

Oumou kadé Soumah
Présidente de la NGP

Ceci pourrait vous interesser

Dialogue politique : le MoDeL “ni intéressé, ni concerné…” (Déclaration)

Après s’être octroyé un troisième mandat dans des conditions désastreuses pour la vie et les ...