Home / Actualité / Politique / Pour Bah Oury, ‘’le pouvoir d’Idriss Déby a été marqué par une gouvernance autocratique, répressive et guerrière’’

Pour Bah Oury, ‘’le pouvoir d’Idriss Déby a été marqué par une gouvernance autocratique, répressive et guerrière’’

Idris Déby Itno, qui dirigeait le Tchad depuis 30 ans, est mort mardi alors qu’il avait été réélu pour un sixième mandat avec 79,32 % des suffrages exprimés lors de la présidentielle dernière, selon des résultats officiels énoncés lundi. Réagissant à cette disparition subite, l’opposant guinéen Bah Oury dit regretter la mort du président tchadien.

Pour l’ancien ministre de la réconciliation nationale, les longues années de règne d’Idriss Déby Itno ont été marquées par une gouvernance autoritaire. Il assure que cette disparition ne sera pas sans conséquences pour les pays du Sahel, en proie aux attaques terroristes.

‘’La brutale et violente disparition du Maréchal Déby est un séisme politique au Tchad et un bouleversement géostratégique pour le sahel et la lutte anti-djihadiste sur le croissant partant du Mali jusqu’aux confins du Soudan du Sud en passant par la région du Lac Tchad et la RCA’’, a réagi Bah Oury, avant de noter que la longévité au pouvoir du défunt président a été marquée par une gouvernance autocratique, répressive et guerrière.

Un conseil militaire de transition [CMT] conduit par le fils du défunt président Tchadien, a été mis en place pour dit-on, assurer la défense du pays dans cette situation de guerre contre le terrorisme et les forces du mal. Le CMT dirigé par Mahamat Idriss Déby, assurera le pouvoir durant dix-huit mois, à l’issue desquels, de nouvelles institutions seront établies par l’organisation d’élections « libres, démocratiques et transparentes ».

De l’avis de Bah Oury, il s’agit hélas, d’une tradition politique au Tchad, un pays au cœur de l’Afrique avec des risques de sombrer dans le chaos entrainant un danger sécuritaire accru pour l’Afrique de l’Ouest et Centrale.

A suivre…

Alpha DAF

Ceci pourrait vous interesser

Non ! Tout n’est pas mauvais dans l’industrie littéraire guinéenne

La devise de la littérature s’adapte à son époque. Faites de la critique mais pas ...