Home / Actualité / Affaires étrangères et guinéens de l'étranger / Soudan : « à date, les 130 Guinéens dont 40 à 45 étudiants vont bien » (DG Guinéens établis à l’étranger)

Soudan : « à date, les 130 Guinéens dont 40 à 45 étudiants vont bien » (DG Guinéens établis à l’étranger)

Depuis samedi dernier, Khartoum, capitale de la République du Soudan assiste à un levé de bouclier entre deux groupes armés, pour la conservation et la prise du pouvoir central.

Cette situation qui a fait plusieurs morts déjà, ne laisse pas indifférents les pays dont des ressortissants sont établis dans ce pays. En Guinée, depuis hier lundi, la cellule de crise qui s’occupe de telles situations a repris ses réunions quotidiennes avec à la clé, des propositions de pistes de solutions pour sortir des guinéens bloqués là.

« Avec la situation qui prévaut là-bas, il n’y a aucune possibilité à part discuter avec eux. Nous n’avons pas la possibilité d’aller les chercher, ils n’ont pas aussi la possibilité de sortir. J’ai échangé avec eux, ils communiquent entre eux à travers un réseau qu’on a mis entre nous qu’on est en train de suivre. La cellule de crise du ministère des affaires étrangères a été relancée hier et tient des réunions quotidiennement par rapport à cela. Nous sommes en train de voir, avec eux, ce qu’il faut faire. Même hier nuit, j’ai échangé avec notre représentant qui est dans ce pays. Celui-ci m’a rassuré qu’à date, tous les guinéens vont bien, et que personne n’a été pour le moment touché. C’est quand la situation va se calmer avec les interventions de la communauté internationale, on va voir en rapport avec eux, ce qu’on peut faire. Mais notre cellule de crise à son tour, va faire des propositions par rapport à leur situation. Nous n’avons pas d’ambassade à Khartoum »,a confié à notre rédaction, Mamadou Saytiou Barry, Directeur général des guinéens établis à l’étranger au ministère des affaires étrangères.

Selon ce qu’a reçu le ministère comme information en provenance de Khartoum, à date,« le nombre de guinéens là-bas est estimé à 130 ». Il y a, parmi eux, 40 à 45 étudiants, d’après les informations du ministère des affaires étrangères. Ce cadre du ministère a rassuré que, conformément aux instructions du président de la transition, dès qu’il y a possibilité et dès que les guinéens de Khartoum le souhaitent, des moyens seront mis à disposition pour leur faire venir.

 

Avec Mosaiqueguinee.com

Ceci pourrait vous interesser

Guinée: La CNROC invite le peuple à ne pas reconnaitre le CNRD et toutes les institutions de la transition, au-delà du 31 décembre 2024 (Déclaration)

La Coalition Nationale pour le Retour à l’Ordre Constitutionnel (CNROC), a tenu ce samedi, 18 ...