Home / Actualité / Politique / Un magistral camouflet vient d’être infligé au Président Alpha CONDÉ, grâce à Amadou Damaro CAMARA

Un magistral camouflet vient d’être infligé au Président Alpha CONDÉ, grâce à Amadou Damaro CAMARA

On se souviendra de la forfanterie avec laquelle ce député a dit à Cheick SAKO que c’est « un risque parfois de s’attaquer au patron de la majorité… ». Réponse du berger à la bergère, le Ministre SAKO, montre que des hommes de cœur, plaçant l’honneur et la noblesse de caractère au dessus des fortunes, des privilèges factices et des paillettes existent encore.

Dès le 4 avril, suite à l’arrogance de Damaro , Cheick SAKO a demandé son remplacement pour indiquer qu’il ne peut supporter les élucubrations d’une grenouille qui se veut plus grosse qu’une vache. Patron ? Dans une assemblée parlementaire, quelle vanité grossière ?
Cheick SAKO vient d’inviter Monsieur Damaro à apprendre à parler français, à savoir distinguer les vocables et qualités !

Sa démission remet Damaro à sa place, il n’est patron de rien. Oh vanité quand tu me gonfles !

Cheick SAKO ne s’est pas arrêté à mi-chemin, il a foutu un retentissant coup de botte à l’entreprise de tripatouillage ou de changement de la constitution, en quittant le navire gouvernemental et en suscitant le désarroi au sein du RPG.

Quelle belle leçon ! Quelle louable posture morale que de démontrer que dès lors que les convictions personnelles et intimes  ne sont plus en adéquation avec  une  démarche  politique, la dignité et le sens élevé de patriotisme commandent de prendre ses distances, de marquer sa différence  en  rendant le tablier. Quel courage admirable que celui de Cheick renversant, quatre roues en l’air, Damaro CAMARA.

La rareté dans notre pays de personnes ayant l’audace de démissionner donne un relief d’exemplarité au camouflet que Cheick SAKO a majestueusement infligé aux thuriféraires du troisième mandat.
Un départ en toute beauté que je salue, parce que redonnant a la jeunesse guinéenne le sens de la responsabilité historique et du courage, face à l’intérêt national.

Le ministre de la justice, dans son courrier adressé au chef de l’Etat, justifie entre autres, sa décision par son opposition à toute modification constitutionnelle que tout naturellement j’approuve, en tant que manifestation d’un refus résolu de pactiser avec le démon dans une mésaventure politique qui conduit inévitablement le pays dans une situation ruineuse.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets, après le Premier Ministre DIARRA, l’honorable Damaro sera par son arrogance responsable de l’échec de Monsieur Alpha Conde .

En qualifiant la justice de pourrie , j’espère que le Ministre des affaires extérieures comme il sait le faire va écrire rapidement a toutes les ambassades et représentations diplomatiques de la Guinée avec pour objet « communication d’information »

Dossier Honorable DAMARO CAMARA.
Que Dieu sauve la Guinée des pyromanes.

 

Fodé Oussou FOFANA

Ceci pourrait vous interesser

Parlement : les députés avalisent le projet d’amendement portant sur le fonctionnement du CESEC

Tout a commencé ce vendredi à l’assemblée nationale, par l’appel rituel des députés fait par ...