Home / Actualité / Echos de nos régions / Autosuffisance alimentaire: face au Covid-19, la promesse présidentielle est-elle tenable ?

Autosuffisance alimentaire: face au Covid-19, la promesse présidentielle est-elle tenable ?

Au pouvoir en Guinée depuis 2010, Alpha Condé va-t-il réussir le pari de l’autosuffisance alimentaire qu’il avait pourtant vendu aux guinéens dans ses différentes campagnes électorales ? Difficile de répondre à cette question pour le moment ! Néanmoins, malgré que depuis 2011, les paysans peuvent bénéficier d’engrais à des prix subventionnés, et, depuis 2016, une double initiative présidentielle met l’accent sur deux cultures de rente : le café arabica et l’anacarde, l’ambition présidentielle se voit fragiliser par la pandémie de Covid-19 qui impacte considérablement le secteur de l’agriculture.

Lorsqu’il accéda au pouvoir, le 21 décembre 2010, Alpha Condé hérite d’un pays en lambeaux : routes défoncées, manque d’électricité et d’eau courante, lourd déficit en infrastructures de base pour l’éducation et la santé. Ses deux quinquennats lui ont-ils permis de faire accéder le pays aux progrès auxquels il a appelé pendant ses quarante années dans l’opposition ?

D’ailleurs, l’un des principaux défis que s’était fixés le président Condé est de permettre à la Guinée d’atteindre l’autosuffisance alimentaire en investissant dans l’agriculture. Bien que l’investissement ait lieu, il faut dire que le secteur est fortement secoué depuis plusieurs mois avec l’arrêt presque de toutes les activités agricoles. Les pertes sont énormes.

Interrogée ce mercredi lors d’un point de presse qu’elle animait, la ministre de l’Agriculture s’est voulue prudente sur la question de l’autosuffisance alimentaire, comme l’avait pourtant promis l’opposant historique. Avec les mains qui tremblent, le visage sombre, Mariama Camara annonce que malgré la présence de la pandémie, la promesse présidentielle reste de mise. Déjà, rassure-t-elle, la Guinée détient plus de 13 millions de terre cultivable à date.

« Nous sommes en bonne voie et on est d’ailleurs les plus favorisés. C’était la semaine dernière, nous avons présenté la cartographie et le zonage agropastoral. Nous avons dit qu’avant, on allait sur 6 millions 200 hectares de terre arable. Mais il est reconnu aujourd’hui que la Guinée a plus de 13 millions de terre cultivable. Chose qui fait que les opportunités sont là » a-t-elle laissé entendre, avant de préciser que l’autosuffisance n’est nullement impactée.

« Nous sommes en train d’axer nos priorités sur la culture céréalière. L’autosuffisance alimentaire n’est vraiment pas touchée pour le cas guinéen, même avec la Covid-19. Du fait que le président, aujourd’hui, cherche à ce que l’agriculture intensifie la production pour d’ailleurs faire face à d’autres domaines. Beaucoup de dispositions sont prises pour que le producteur par exemple de Tougué et autres soient bien servis en intrants et pour que le transport soit facilité » conclut-elle.

A suivre…

Alpha Madiou BAH

(+224) 621 861 269

Ceci pourrait vous interesser

La Guinée, un pays unique mais une nation en lambeaux (Par Dr Dansa Kourouma)

Des égarements spectaculaires sont monnaie courante en Guinée depuis quelques temps: des propos malsains, haineux ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *